Relooker une cuisine en loupe d orme brillante j aimerai changer

bernadette - 7 févr. 2016 à 07:21 - Dernière réponse :  bernadette
- 8 févr. 2016 à 18:32
Bonjour,
j aimerai relooker une cuisine moderne mais en loupe d orme avec un cote très brillant que faire pour changer de couleur,

merci pour vos conseils!
Afficher la suite 

2 réponses

Répondre au sujet
Paul-Bernard 19300 Messages postés vendredi 13 avril 2012Date d'inscriptionModérateurStatut 22 février 2018 Dernière intervention - 8 févr. 2016 à 18:10
0
Utile
1
Bonjour bernadette.

D'abord, que tout le monde soit d'accord: la loupe d'orme, c'est ça:

Si c'est de la vraie loupe d'orme (bois massif, ou plus probablement plaqué) et non une imitation en synthétique, il va être très difficile d'en changer la couleur, car il faut la poncer à blanc, c'est-à-dire jusqu'au bois brut. Mais la loupe d'orme étant constituée naturellement de différents morceaux du bois, donc de dureté différente, c'est un matériau très délicat à poncer, car certaines zones plus tendres seront usées avant d'autres, et la planéité est difficile à obtenir.
Une fois le bois poncé à blanc et bien lisse (au papier de carrossier, grain 600 à sec) et dépoussiéré, vous pourrez le recouvrir d'une couche de lasure teintante, mais attention à ne pas vous tromper dans la teinte, car ce sera presque impossible à rattraper. Faites un essai sur le dessous ou sur une zone normalement invisible. Quand vous aurez trouvé la bonne teinte, appliquez deux couches de vernis incolore de la brillance de votre choix.
Mais si vous n'êtes pas certaine de réussir votre coup, il vaudrait peut-être mieux faire appel à un ébéniste professionnel !
Si par contre votre loupe d'orme est en synthétique, vous ne pourrez pas en changer la couleur, si ce n'est en la peignant, mais dans ce cas vous ne verrez plus les dessins du bois.

Bonne soirée. Cordialement.
merci beaucoup pour les conseils et la rapidité à répondre!

avant de m engager je vais effectivement demander les conseils

d'un ébeniste!

cordialement
Commenter la réponse de Paul-Bernard